Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Peuples de CHT

 

 

 

LEXIQUE DES PEUPLES DES CHITTAGONG HILL TRACTS

  • AGRICULTURE

La céréale de base est le riz.

Les villageois la cultivent de deux façons selon les conditions offertes par la nature.

Sur les terrains plats proches des rivières, on pratique la riziculture irriguée comme dans le reste du Bangladesh et toute l'Asie.

Le second type de culture se pratique sur les flancs des montagnes, c'est le jum, ou agriculture sur brûlis.

Afin de rendre ces terres pauvres propres à la culture, il faut les défricher en brûlant la végétation.

On peut ensuite planter sur un même terrain du riz -une variété adaptée à la culture sèche- mais aussi d'autres céréales, des légumes (concombres, aubergines ...), des piments, du coton.

Ce riz est très parfumé et se vend plus cher sur le marché. Les autres productions sont essentiellement destinées à l'alimentation du cultivateur pendant la saison de culture. Le jum est en effet une agriculture itinérante : une fois la récolte faite, le champ, qui n'est plus fertile, doit être abandonné ; parfois on y laisse paître des bêtes, mais, en général, il retourne à l'état de friche et le cultivateur doit se déplacer.

Ce type d'agriculture est surtout pratiqué par les plus pauvres, ceux qui n'ont pas les moyens de posséder une terre dans les zones de riziculture irriguée. Les flancs des montagnes n'ont pas de propriétaire déterminé et chacun peut les mettre en culture. Pour toutes ces raisons, on dit du jum que c’est une culture riche pour les plus pauvres.

 

  • BAMBOU

Le bambou ne sert pas uniquement à construire les maisons ; les hommes, chargés de la vannerie, en font aussi presque tous les ustensiles de la vie quotidienne : paniers, plats, récipients de toutes tailles et de toutes formes, berceau des enfants. 

 

  •  CUISINE

La cuisine chakma ressemble plus à la cuisine thai qu’à la cuisine indienne.

Le riz accompagne plusieurs plats de légumes verts souvent bouillis ainsi que des plats de poisson et de viande (porc ou poulet).

Les plats sont épicés, mais surtout pimentés.

Le condiment de base est le chidole, un pâté de crevettes fermentées, utilisé aussi bien pour assaisonner une salade de concombre, que pour cuisiner des légumes ou de la viande.

 

  • ECRITURE

Les peuples des CHT parlent des langues du groupe tibéto-birman (comme le khmer), et non du groupe indo-aryen, auquel appartient le Bengali.

Les Chakmas ont leur propre écriture, qui ressemble au Khmer et au Birman. Mais, réservée auparavant aux scribes royaux, appelés Dewan, cette écriture est aujourd’hui maîtrisée par très peu de gens.

Elle fait cependant l’objet de recherches ; il existe même un logiciel permettant d’utiliser ses caractères.

 

  • FETES

La danse et la musique sont essentielles dans la culture orale ; elles rythment toutes les fêtes, mariages etc…

Une des plus grandes fêtes est le Nouvel an, célébré à la mi-avril ; c'est le Biju des Chakmas, le Boishuk des Tripuras, ou le Sangrai Festival des Marmas, qui donne lieu à trois jours de fêtes.

Chez les Chakmas, le premier jour, appelé Phool Biju, est le jour des fleurs.  Les garçons et les filles se lèvent à l'aube pour cueillir les fleurs les plus fraîches et en décorer leurs maisons. Puis, ils vont déposer des fleurs dans la rivière.

Le second jour est appelé Mool Biju. Chaque famille prépare un repas spécial composé de plusieurs plats de légumes et de viandes qu'elle va porter au temple pour l'offrir à Bouddha et participer à Bouddha puja. Arrivés au temple, les fidèles déposent leur offrande et reçoivent la bénédiction des moines (Panchya sila). Dans l'après-midi, on se rend visite les uns les autres et l'on déguste les gâteaux de riz et autres friandises préparés plus tôt, ainsi que le célèbre pajon ton (mélange de légumes variés préparé en cette seule occasion). Le tout est arrosé de différentes variétés d'alcool de riz appelé dosouni mote : le jogora, sucré et léger, que les enfants ont le droit de goûter et le kanji, plus fort et plus amer, réservé aux adultes. Ce jour est aussi l'occasion d'aller présenter ses respects aux Anciens, et de demander leur bénédiction.

Enfin, le dernier jour, gojjya pojjya din, réunit hommes, femmes et enfants au temple pour la prière.

 

  • HABITAT

Les maisons sont construites en bambou tressé, pour les murs, et en shan, sorte de palme, pour le toit.

L'habitat se compose d'une maison à laquelle est accolée une véranda où se fait la cuisine.

Devant la maison se trouve une cour, lieu des travaux d'artisanat domestique, et derrière la cuisine, une terrasse sur pilotis, sur laquelle on peut faire sa toilette et la vaisselle. On trouve ce type de maison de plain-pied dans les villages en contrebas.

Sur les hauteurs dans la jungle, les pentes escarpées nécessitent l'installation des maisons sur pilotis élevés.

L'habitation et la terrasse sont construites sur un échafaudage de bambous, ce qui permet aussi de se protéger des animaux de la jungle.

Ce type de maison perchée est lié à l'agriculture traditionnelle pratiquée sur les pentes des collines, le jum ou culture sur brûlis, c’est pourquoi on les appelle « jum gor ».

 

  • RELIGION

La religion est l’un des éléments essentiels qui distinguent les peuples des CHT du reste du Bangladesh où domine l'Islam.

Les plus grands groupes, Chakma, Marma, Taungchangya sont bouddhistes.

Les Tripura, ainsi que les Bawm, Pankhua, Mizo, sont chrétiens.

Les autres tribus, Mros, Khumi, Sak, Khyang, sont animistes.

 

  • TISSAGE

C’est une activité réservée aux femmes.

Chaque ethnie se reconnaît au costume traditionnel féminin, composé la plupart du temps d'un tissus long enroulé autour de la taille en forme de jupe, appelé « pinoun », en chakma et d'une large écharpe, le « khadi ».

Les femmes tissent elles mêmes leurs vêtements, en suivant les motifs traditionnels tissés sur leur modèle appelé Khalam et qui se transmettent de génération en génération.

Rechercher sur le site

Actualités

Calendrier

« Octobre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Espace Membre

Dernières modifications